FANDOM


Henry Chapal fut un orfèvre, contrefacteur et un forgeron tirasien spécialisé dans le travail de l'argent pour le compte du Sénat Tirasien. Il est actuellement le dirigeant de l'Industrie Chapal. 

Biographie Edit

Issu d’une famille tirasienne, son père était un gros négociant en toile, originaire de Crestfall et établi à Boralus. Henry étudia les metiers de l'artisanat, en particulier les travails artistique de la métallurgie, à la prestigieuse Académie Navale de Kul Tiras. Doué pour manier les métaux, il se lança dans l'apprentissage du forgeron. Ses talents lui valurent d'ouvrir sa première boîte à dix-huit ans.

Bien avant la Guerre Civil Tirasienne, Henry Chapal travailla comme orfèvre s’occupant du travail en argent mais aussi de la propagande des idées nouvelles pour le compte du Sénat Tirasien. Il se crée des liens utiles dans le milieu politique de tous les royaumes, il côtoie philosophes et écrivains politiques. Après avoir vu les quelques difficultés de la flotte tirasienne, il entreprend de faire carrière dans le commerce et les manufactures où il ouvrit l'Industrie Chapal.

Personalité Edit

Henry est nonchalant et paresseux. Il est un colosse débordant de vie, mais dont le souci profond et spontané est de jouir de l’existence, sans se mettre en peine de lui assigner une fin idéologique ou morale, en se tenant le plus près possible de la nature, sans souci du lendemain surtout. On le comprend encore mieux quand on le voit fier de sa force, de l’abus qu’il en faisait et de ses prouesses amoureuses. Il possède des moments de dépression qui aggravent sa paresse, et dégénérent en atonie. S’il ignorait les scrupules, il ne connaissait pas non plus la haine, la rancune, la soif de vengeance qui ont tant contribué à former la Guerre Civil Tirasienne. Avec son goût très vif, mais sain, pour les plaisirs de la vie, le cœur sur la main, et la dépense facile, insouciant et indulgent, d’une verve intarissable et primesautière, qui n’épargnait pas les propos salés, Henry plaisait naturellement à beaucoup de gens. Aimant l’existence, il était optimiste, débordant de sève, il respirait ordinairement l’énergie.

Description Physique Edit

Son aspect bourgeois (simplicité de son costume, chapeau rond et souliers à rubans sans boucles) ne manque pas de choquer les courtisans et les huissiers membre du Sénat Tirasien.

Henry est frappé de sa haute stature, de ses formes athlétiques, de l’irrégularité de ses traits labourés de petite vérole. Il possède une parole âpre, brusque, retentissante. De son geste dramatique, de la mobilité de sa physionomie, de son regard assuré et pénétrant, de l’énergie et de l’audace dont son attitude et tous ses mouvements sont empreints et la prestesse et l’autorité d’un homme qui sent sa puissance.