FANDOM


Thr'aka Lame-Cruelle fut une vétéran orque qui a servi en tant que Chef-d'Escouade dans la Garde Kor'kron. Après que Garrosh ait quitté la Horde, Thr'aka a choisi d'abandonner les Kor'kron et de devenir une assassin pour l'argent. Elle fut considéré honorable par ceux qui la connaisse.

Biographie Edit

"Pour une lame toujours tachée de sang."
L'histoire de Thr'aka commence avant de mettre les pied sur Azeroth, à tous les niveaux, semblable à la plupart des autres histoires d'Orcs. Elle fut une bonne guerrière avec les clans qui étaient unis sous la direction de Main-Noire le Destructeur mais sans la réjouissances partagées dans le Sang de Mannoroth. Thr'aka a personnellement tué suffisamment Draenei pour rendre sa mère fière, si elle avait vécu l'accouchement, mais pas son père. Elle a ensuite tué suffisamment d'hommes pour rendre son commandant fier, s'il n'avait pas été tué dans une escarmouche de la première guerre. Thr'aka remarqua à peine ce dernier fait, consommé comme elle fut par son ambition. Les camps d'internement, et le manque de rage, n'ont rien fait de bien pour sa psyché. La léthargie de masse lui a donné beaucoup de temps à contempler, mais au lieu de penser à ses méfaits, elle a seulement pensée au fait que son peuple fier et souverain était retenu captif par des gens qui étaient au plus égaux à eux, mais de toute évidence, inférieur.



Après bien trop longtemps pour son goût, le salut de son peuple était arrivé. Thrall devait être son nouveau chef de guerre, il pouvait le sentir. Il amènerait sûrement une grande nation orque sur ce nouveau monde, et, quand leur force serait revenue, ferait en sorte que personne ne puisse la contester plus jamais. Elle était un peu déçue. Une nation orque, Thrall a créé. Il l'a créé dans ce qui était essentiellement un terrain vague. Personne ne pouvait le contester, certainement, parce que la suite solide de Thrall se révélait maintenant être des tentatives de diplomatie et d'apaisement. Cet aspect de sa nouvelle maison, elle n'a pas aimé. Cependant, elle était seulement un peu déçue. Avant de venir en Azeroth, Thr'aka avait été trop jeune pour devenir une chaman, car c'était son principal intérêt. Le combat physique, tout excitant en soi, n'était pas tout ce qu'elle cherchait. Sous la domination de Thrall, le chamanisme fut restauré mais le rêve de Thr'aka ne fut réalisé.

Garrosh Hurlenfer. Le nouveau chef de guerre fut le fils du célèbre Grom, déjà cela semblait prometteur à l'assassin. Quand ce grand Orc des Chanteguerres prêcha les jours glorieux des guerres, de la domination orque, Thr'aka n'était rien de moins qu'enthousiaste. Là où Thrall ne pouvait pas faire confiance pour faire tout ce qu'il fallait pour garder Orgrimmar une ville puissante, peut-être que le fils de Hurlenfer le pourrait. Inutile de dire que Thr'aka tenta immédiatement de se faire une place dans l'armée des Kor'kron, l'élite du chef de guerre. Le faire était à la fois la meilleure et la pire chose qu'il aurait pu faire pour lui-même. Au début, et pendant un certain temps, elle n'en a tirée que des points positifs, dont le plus important était sous la forme de rencontrer Varok sang-Coulant. Les deux se sont rencontrés peu de temps après que Thr'aka a rejoint les Kor'kron, et est devenu le meilleur des amis rapidement. Ils ont servi la Horde ensemble au cours de nombreuses batailles, mais la plus cruciale, la bataille où ils brillaient le plus, était aussi celle qui montrait que Thr'aka avait fait le mauvais choix. Le siège d'Orgrimmar n'était pas un moment agréable pour tout impliqué. Thr'aka détestait élever son marteau contre son propre genre, pour le dire légèrement. La propagande Kor'kron l'assura, cependant, que c'était le bon chemin, la seule voie pour assurer la place des Orcs dans le monde. Thr'aka a fait la seule chose qu'il pouvait faire: combattre.

Varok n'y avait aucun espoir de pardon pour Thr'aka. Il était évident pour quiconque la connaissait que Thr'aka avait ses priorités dominées par la loyauté envers son chef de guerre. Même si l'on pouvait faire valoir que la fierté raciale de Garrosh était équivalente à la loyauté de Thr'aka, ce fait accablant le rendait impardonnable aux yeux de Varok. Sous la pression du combat, Thr'aka finit par laisser Varok à moitié mort à Orgrimmar puis fuit.

Personalité Edit

Thr'aka fut une guerrière loyale, honorable et orgueilleuse, montré quand elle a juré de rester à côté de Varok, dans la bataille et dans la mort. Après avoir comencer consommé le sang de ses ennemis, elle est devenue presque sauvage, attaquant les ennemis avec une sauvagerie surprenante et ayant tendance à osciller dans des crises de rage équivalentes à celles d'un berserker.

Description Physique Edit

Thr'aka a été décrite comme une femme forte et musclée dans la fin de la vingtaine. Elle est de taille moyenne mais est néanmoins redoutable. Ses cheveux étaient longs et noirs, et ses yeux sont à l'origine gris. Elle porte du cuir et se battait avec deux dagues.